LES DONNÉES, L’ATOUT INDISPENSABLE DANS LA LUTTE CONTRE LA PANDÉMIE DE COVID-19

2020 sera marquée à jamais par la pandémie mondiale de la Covid-19. Alors que la science peine pour l’instant à trouver la “solution miracle”, une autre discipline tente de jouer un rôle essentiel dans le dépistage et le diagnostic du virus, la data science. En effet, les données peuvent aider à mieux comprendre et analyser la Covid-19 et ainsi à établir des plans d’action pour la combattre.

À l’image de l’ensemble des organismes de recherches concernés, tels que le CNRS ou encore l’INSERM et les CHU qui sont très fortement impliqués, les sciences de la vie ont été les premières à se mobiliser dans le but de quantifier, modéliser, simuler. De plus, de nos jours, l’ensemble de ces disciplines scientifiques brassent tout un ensemble de données. C’est pourquoi la data science est là pour jouer un rôle majeur dans la lutte contre la pandémie mondiale de Covid-19. Une véritable révolution car la technologie peut aider
à diagnostiquer bien plus rapidement. En effet, le virus SARS-CoV-2 a été séquencé en Chine six semaines après la détection du premier cas de Covid-19.

En titre de comparaison, la peste bubonique, l’un des trois types de peste causés par la bactérie Yersinia pestis et également appelée la peste noire, n’a été découverte qu’en 1894 par Alexandre Yersin. Alors que nous nous sommes battus presque aveuglément contre ce virus en Europe au XIVème siècle (cf, a causé la mort d’un tiers à la moitié de sa population).

Libre circulation et partage des données

Par ailleurs, l’ensemble de la communauté de l’édition scientifique a mis en accès libre l’ensemble de ces données sur la Covid-19 collectés. L’université Johns Hopkins (située à Baltimore aux Etats-Unis) a été la première à agréger l’ensemble des données brutes sur la pandémie avec notamment la mise à disposition à tous d’un tableau de bord : coronavirus.jhu.edu. En Europe, le European Bioinformatics Institute a mis en place le SARS-CoV-2 Data Hubs, qui collecte et traite le flux de données à propose du virus. De quoi mieux les comprendre et ainsi les partager entre les différents acteurs scientifiques mobilisés. Même la France s’y est mis avec l’initiative OpenCOVID19-fr.
covid-19-data

Tous mobilisés contre la Covid-19 !

Alors que tous sont mobilisés, l’analyse des données est là pour mieux comprendre cette pandémie qui touche les quatre coins du monde. Cela permet également d’agir contre la circulation de fausses informations. Un certains nombre d’états ont voulu jouer la carte des technologies numériques, à l’image de la France et de son “StopCovid” initié à l’occasion des politiques pour le déconfinement. Cette application recueille les données mobiles nécessaires des utilisateurs pour avertir d’une éventuelle transmission avec une personne infectée.

En effet, le traçage des données et permet de voir si l’on a été en contact avec quelqu’un contrôlé positif par la Covid-19 même asymptomatique et ainsi de proposer une conduite à tenir (un un confinement dans la plupart des cas). Pour fonctionner StopCovid détecte un contact entre deux smartphones dans un rayon de 1 mètre pendant plus de 15 minutes. Mais il peine encore à trouver son public. Son impact direct sur la vie privée des personnes concernées soulève de nombreuses questions.

L'intelligence artificielle, une alternative contre le virus

Alors que la température est l’un des principaux facteurs du virus, l’intelligence artificielle à elle aussi sa carte à jouer. En Chine, on songe même à dépister les fiévreux à distance, dans la foule. Cela fait appel à des caméras infrarouge et à l’intelligence artificielle pour la détection des visages. Même des entreprises Kuang-Chi Technology ont décidé d’intégrer ce type de technologie dans des casques et lunettes de réalité augmentée pour que les policiers puissent contrôler la température frontale des passants. Même les objets connectés sont utiles comme un capteur connecté grand comme un timbre-poste, qui se colle sur la peau à la base du cou, capable de surveiller 24/7 la température corporelle. Une création des chercheurs de l’université Northwestern, à Chicago. Cela permet de détecter le rythme cardiaque ainsi que la toux et les difficultés respiratoires et les analyser en direct par un algorithme.

Un questionnaire en ligne

Même un questionnaire en ligne, maladiecoronavirus.fr, a vu le jour le 18 mars dernier pour informer, analyser et orienter ses utilisateurs. Un outil créé par l’Alliance Digitale contre la Covid-19 et mis à la disposition de tous les citoyens, gratuitement, dans le respect de leur vie privée. Tous se sont mobilisés pour créer des outils utiles et avec même des initiatives locales comme le site Infolocale propose une carte interactive des offres des entreprises et des commerçants compatibles avec le confinement, autour de chez soi.

Voilà tout un ensemble d’initiatives nécessaires aux différents décideurs politiques pour établir leurs plans d’action. De quoi montrer que les données et la data science peuvent aussi jouer un rôle primordial dans la lutte contre la pandémie mondiale de la Covid-19.

Vous souhaitez en savoir plus sur la data et les algorithmes à mettre en place ? N’hésitez pas à nous contacter dès à présent !

Trois idées à retenir

La data science a pu permettre de diagnostiquer la Covic-19 bien plus rapidement. Le virus SARS-CoV-2 a été séquencé en Chine six semaines seulement après la détection du premier cas de Covid-19. Les données permettent de mieux comprendre, analyser le virus, ainsi qu’agir en conséquence, et ainsi gagner un temps précieux pour lutter contre la Covid-19.

L’ensemble de la communauté scientifique a mis les données liées à la Covid-19 en libre circulation. Cela permet aussi d’agir contre la circulation de fausses liées au virus. Un certain nombre d’états ont même mis en place des outils technologiques comme la France et son application StopCovid (aujourd’hui remplacée par TousAntiCovid). Tout un ensemble d’outils mis à disposition des utilisateurs pour mieux comprendre le virus.

L’intelligence artificielle a elle aussi sa carte à jouer. La Chine a fait appel à cette technologie pour dépister les fiévreux à distance. Casques connectés et lunettes de réalité augmentée pour contrôler la température frontale, capteur connecté capable de surveiller 24/7 la température corporelle. Autant d’outils pour mieux contrôler le virus.

OPTIMUM CIRCLE » DATA SCIENCE » LES DONNÉES, L’ATOUT INDISPENSABLE DANS LA LUTTE CONTRE LA PANDÉMIE DE COVID-19